10 questions à poser à votre assureur avant de souscrire

assureur

Ces offres vous protègent de sinistres éventuels. Mais préalablement à la signature du contrat, il est important de se renseigner sur les garanties offertes et les conditions d’indemnisation. Voici donc 10 choses à savoir avant de souscrire à une offre.

Les garanties et le niveau de couverture

Quelles sont les garanties fournies par le contrat ?

Toutes les assurances présentent une liste de garanties couvertes. Il s’agit des risques pour lesquelles l’assureur a l’obligation de vous dédommager s’ils surviennent. Certaines garanties sont obligatoires selon le type de contrat souscrit. C’est par exemple le cas des garanties incendie et responsabilité civile pour les offres visant à couvrir une habitation. Vous devez vous renseigner sur les options supplémentaires proposées par votre fournisseur afin de mieux adapter l’offre à vos besoins.

Quels sont les biens et les personnes couverts ?

Seuls ceux qui sont désignés par le terme « assuré » dans le contrat peuvent bénéficier des garanties offertes. Si vous avez des doutes, n’hésitez pas à demander plus d’informations concernant les personnes couvertes par le contrat auquel vous souhaitez souscrire. Il faut aussi noter que les garanties offertes ne s’étendent pas systématiquement à tous vos biens. Pour éviter tout malentendu, informez-vous sur les limites de votre contrat et négociez de meilleures conditions si nécessaire.

Quelles sont les exclusions prévues ?

Les exclusions de garanties sont des dispositions qui vous empêchent de demander une indemnisation dans certaines situations. On retrouve des exclusions générales qui s’appliquent à toutes les compagnies. Elles ne dépendent pas du profil de l’assuré et ne peuvent pas être intégrées dans une extension de garanties. Il existe aussi des exclusions contractuelles fixées par les compagnies elles-mêmes. Il vous revient de prêter attention à ces clauses afin de mieux orienter votre choix.

Le cout de l’offre

Quel est le montant de la prime ?

La prime est le montant annuel que vous payez à la compagnie d’assurance pour être indemnisé en cas de sinistre. C’est la somme des cotisations versées sur une année. Cette somme varie en fonction des garanties incluses dans le contrat et le profil de l’assuré. Il est essentiel de savoir jouer sur ce montant et les garanties optionnelles proposées afin de signer un contrat suffisamment couvrant avec un budget raisonnable.

Quel est le montant des franchises ?

La franchise est la somme à votre charge en cas de sinistre. C’est une manière pour les fournisseurs de prévenir les comportements à risque de la part des clients certains d’être intégralement indemnisés. C’est aussi un critère important de comparaison qui peut influencer votre choix et vous décider à souscrire à un contrat plutôt qu’à un autre.

Quelles sont les modalités de paiement ?

Le montant des cotisations est défini lors de la souscription au contrat. Vous devez vous assurer que ce montant ne diffère pas de ce qui vous a été indiqué lors de la proposition d’offre. Selon le fournisseur, les cotisations peuvent être annuelles ou mensuelles. Il existe également des rythmes de paiement intermédiaires (trimestre, semestre). Vous devez avoir une idée précise de la fréquence des cotisations afin de déterminer si l’offre s’adapte à votre gestion de comptes.

Bénéficier des garanties

Quelle est la procédure de déclaration et d’indemnisation ?

Comprendre comment se déroule la gestion de sinistre vous permet d’être plus réactif le moment venu. De manière générale, vous devez déclarer le sinistre dans un délai bien défini (2 en cas de cambriolage pour une assurance habitation). Des pièces justificatives sont alors recueillies par l’établissement, puis une évaluation des dommages causés est faite. C’est sur la base de ces étapes que vous serez indemnisé.

Quelle est la date d’effet du contrat ?

La date d’effet du contrat correspond au moment à partir duquel les garanties sont applicables. Elle peut être immédiate. Dans ce cas, les garanties prennent effet au moment de la signature du contrat. Elle peut aussi être différée à un jour et une heure précisée par l’établissement. Lorsque cette date est liée à une action comme le paiement des premières cotisations, on parle de date d’effet conditionnelle.

Litiges et résiliation

Comment se passe un recours ou une contestation ?

Il peut arriver que la prise en charge du sinistre ne réponde pas à vos attentes. Vous avez la possibilité de faire un recours pour contester l’indemnisation à l’amiable. Vous pouvez aussi contester la décision de la compagnie en cas de hausse injustifiée de la prime. Il est préférable de discuter à l’avance des conditions de recours avant de souscrire au contrat.

Quelles sont les conditions de résiliation du contrat ?

Le contrat peut être résilié par l’une des deux parties pour des raisons bien définies. Le prestataire peut par exemple mettre fin à la collaboration en cas de non-paiement des cotisations. Renseignez-vous sur les situations qui peuvent entrainer une rupture et les conditions sous lesquelles l’assuré peut résilier son contrat.


Le streetwear, une mode pour tous les goûts
Pourquoi faire graver son bijou ?