Comment bien choisir son contrat d’assurance vie ?

Assurance vie
Il est essentiel de choisir la bonne police d’assurance-vie. Avec un tel choix, il peut être difficile de s’y retrouver parmi les nombreuses polices disponibles. Le comparateur en ligne est l’un des divers outils disponibles pour aider les souscripteurs à choisir un contrat d’assurance-vie. Le comparateur de contrats d’assurance vie peut même proposer un classement des meilleures assurances vie ; cependant, cela ne dispense pas le souscripteur d’une étape importante, et souvent négligée, pour valider sa décision : la lecture des conditions générales du contrat. Dans cet article, vous saurez que choisir parmi les meilleurs contrats assurance vie.

Quel contrat d’assurance-vie dois-je choisir ?

Avant tout, l’assurance-vie est un investissement financier. Il est essentiel de vérifier que les modalités de paiement du contrat correspondent à la capacité d’investissement du souscripteur, tant pour le versement initial que pour les versements ultérieurs. Avant de souscrire un contrat d’assurance-vie, il convient de prendre en compte plusieurs éléments : le type de contrat (individuel ou collectif), les modalités de versement (ponctuel ou programmé), le montant des frais prélevés, etc. Le contrat d’assurance-vie est conclu directement entre le souscripteur et l’assureur dans le cas d’un contrat individuel. Une fois les conditions contractuelles établies, toute modification du fonctionnement du contrat (par exemple, les frais) doit être approuvée par les deux parties. Dans le cas d’un contrat collectif, un groupement d’épargnants s’interpose entre l’assureur et le souscripteur. Le but de cette organisation est de négocier, entre autres, les conditions d’un contrat d’assurance-vie. Ce type d’accord comprend généralement des frais d’adhésion, qui sont généralement faibles. Les versements complémentaires peuvent être effectués de manière programmée ou non. Le souscripteur devra alors décider du montant et de la fréquence des versements. Les différents frais prélevés sur un contrat d’assurance-vie, tels que les frais de versement, les frais d’entrée, les frais de gestion et les frais d’arbitrage, vont avoir un impact sur la rentabilité globale du contrat. De nombreux contrats d’assurance vie en ligne n’ont pas de frais de versement ou d’entrée (à l’exception de supports très spécifiques comme le rachat de parts de société civile immobilière – SCPI) et des frais de gestion annuels faibles.

Limitez vos risques en choisissant une compagnie fiable lors de la souscription d’une assurance-vie.

Au début du mois de janvier de l’année suivante, le taux de rendement des fonds en euros de l’année précédente est annoncé. C’est un événement important pour les assureurs, car il démontre leur capacité à gérer de manière sûre les actifs qui leur sont confiés. Les taux d’intérêt se situent actuellement autour de zéro. L’objectif fondamental d’un fonds en euros est de protéger l’argent qu’il investit. Afin de compenser les faibles rendements des actifs sans risque ou peu risqués, certaines compagnies d’assurance garantissent le montant investi, déduction faite des frais de gestion. Autrement dit, en cas de rentabilité nulle, le souscripteur peut voir la valeur de son contrat baisser et devenir inférieure au montant investi. Toujours dans la limite de sa tolérance au risque, l’épargnant choisira un contrat parmi une liste d’assureurs réputés : pas besoin d’être employé comme cobaye ! Permettre à un contrat d’assurance-vie de faire ses preuves, ne serait-ce que pour un rendement légèrement supérieur. Souscrire est une bonne idée, mais il ne faut pas y mettre tout son argent.

Le transfert d’un contrat d’assurance-vie est-il possible ?

Pendant longtemps, choisir un contrat d’assurance-vie était un acte de foi ; il était impossible de changer de contrat sans demander un rachat total, ce qui faisait perdre au contrat son antériorité fiscale. La loi PACTE permet désormais de « transférer » un contrat au sein d’une même entreprise tout en conservant son antériorité fiscale. Ainsi, le « transfert » permet à un souscripteur de passer d’un contrat à un autre proposé par l’entreprise. La loi PACTE incite les personnes à transférer l’argent de l’assurance-vie vers de nouveaux plans d’épargne retraite (PER). Pour les contrats de plus de 8 ans et les adhérents qui sont à plus de 5 ans de l’âge légal de départ à la retraite, cette possibilité est offerte jusqu’au 1er janvier 2023.


10 questions à poser à votre assureur avant de souscrire
Pourquoi faire graver son bijou ?